Accueil

Déclaration de la CNAS-Faso Hèrè sur l’Accord dit de Coopération en matière de Défense et de Sécurité

  • Imprimer

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) prend acte de la signature d’un Accord ou Traité dit de coopération en matière de défense et de sécurité entre la République du Mali et la République française.

En rappelant les aspects positifs (mise en déroute des forces jihadistes) et négatifs (remise en selle des séparatistes du MNLA) de l’Opération Serval, la CNAS-Faso Hèrè note que ledit Accord ou Traité s’inscrit dans le contexte de l’Opération Barkhane.
Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè engage solennellement le Président de la République et son Gouvernement à plus de transparence vis-à-vis du Peuple malien par rapport aux points suivants :
1. Pourquoi l’Accord n’a-t-il pas fait l’objet de publication et de débats, au moins à l’Assemblée Nationale, avant signature?
2. La version officielle finale dudit Accord ou Traité sera-telle publiée, si non, pourquoi?
3. L’Accord du 16 juillet 2014 prévoit-il, oui ou non, l’installation de bases militaires françaises à Gao, Tessalit et ailleurs, comme le laisse suggérer l’article 5, paragraphe 2 du texte?
4. Si oui, les ‘ ’accords ou arrangements techniques spécifiques’’ mentionnés audit article seront-ils soumis à l’Assemblée Nationale et rendus publics?
5. Le Gouvernement malien peut-il invoquer l’Accord pour obtenir la participation de la France à la lutte contre tous les groupes terroristes et criminels, sans distinction, y compris le MNLA qui menace particulièrement l’intégrité territoriale du Mali?
6. Le Gouvernement malien a-t-il été associé à l’élaboration de l’Opération Barkhane?
7. La doctrine militaire du partenaire français est-elle réellement adaptée aux exigences spécifiques du terrain malien et des types de menaces internes et externes qui pèsent sur la sécurité et l’intégrité territoriale du Mali?
8. L’expérience ayant démontré que la coopération technique internationale, civile ou militaire, est très souvent une assistance de substitution, quelles dispositions concrètes le Gouvernement a-t-il prises pour éviter un tel risque?
Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè invite les forces républicaines, démocratiques et patriotiques à rester vigilantes et engagées pour la sauvegarde de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Mali dans un esprit de coopération tous azimuts et de partenariat véritable avec tous les pays du monde respectueux de la souveraineté du Mali et des intérêts à long terme du Peuple malien.


Fait à Bamako, le 24 juillet 2014
Pour le Bureau Politique National
Le Secrétaire Général


L’Ingénieur Soumana Tangara