Accueil

Communiqué de Presse de la CNAS-Faso Hèrè.

  • Imprimer

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) salue les marches patriotiques récemment organisées par les populations de Gao et de Tombouctou, tous groupes ethniques confondus, pour manifester leur profond attachement au caractère républicain et unitaire de la République du Mali.
 
   La CNAS-Faso Hèrè note avec beaucoup de satisfaction que ce vaste mouvement de sauvegarde de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale se prolongera par la grande marche que d’importantes composantes de la société civile organisent à Bamako le 25 septembre 2014 pour manifester leur ferme opposition au projet séparatiste des groupes rebelles, terroristes et jihadistes. Elle souhaite que ces manifestations légitimes continuent à se dérouler dans le calme et dans le strict respect de l’ordre public républicain.
 
  Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè considère que ces vastes manifestations populaires représentent un sérieux avertissement aux pouvoirs publics et aux acteurs internationaux de la crise qui secoue le Nord du Mali. En effet, il n’y a aucune demande légitime interne en faveur de l’autonomie, de la régionalisation ou de la fédération.

  Cette grandiose mobilisation populaire exprime le rejet par les Forces Vives de la Nation de toutes expérimentations hasardeuses et de soit disant ‘’idées novatrices’’ qui donneraient une prime à la rébellion armée et créeraient, à plus ou moins brève échéance, les conditions objectives et subjectives d’une dislocation de la République du Mali en tant qu’Etat républicain, démocratique, laïc et unitaire dans ses frontières internationalement reconnues.  

 Dans ce contexte, la CNAS-Faso Hèrè estime que, dans le contexte démocratique quoiqu’imparfait issu de la Révolution du 26 mars 1991, le Gouvernement de la République  a un devoir de transparence vis-à-vis du Peuple malien quant à ce que la délégation gouvernementale aux pourparlers serait en train de négocier à Alger, ou ailleurs, avec des groupes armés dépourvus de toute représentativité populaire et de toute légitimité.

 

Le Bureau Politique National salue la mémoire du Président Modibo Keïta et de ses illustres camarades de lutte qui, animés par un profond sentiment patriotique et de justice sociale pour toutes les composantes de la Nation, ont réussi à préserver l’intégrité territoriale ainsi que l’unité et la concorde nationales. Les générations actuelles ont le devoir de tout mettre en œuvre pour préserver ces précieux acquis face aux poussées séparatistes, aux atermoiements des autorités nationales et au jeu trouble et troublant de certains acteurs extérieurs de la crise que traverse le septentrion malien.

Bamako, le 23 septembre 2012
Pour le Bureau Politique National
Le Secrétaire Général

L’Ingénieur Soumana Tangara