Accueil

Communiqué de Presse

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) salue l’engagement patriotique des milliers de maliens et de maliennes, toutes appartenances ethniques et religieuses confondues, qui ont marché dans les rues de Bamako le jeudi 25 septembre 2014 pour manifester leur ferme opposition à tout projet de partition du Mali et à toute remise en cause du caractère républicain, démocratique et laïc de l’État.
Dans ce contexte, la CNAS-Faso Hèrè s’inquiète du double langage des pouvoirs publics caractérisé par des contradictions flagrantes entre d’une part les discours officiels tenus devant les marcheurs et sur les ondes nationales et internationales et, d’autre part, ce que la délégation gouvernementale aurait, selon le site internet de la Primature, mis sur la table aux pourparlers d’Alger.
Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè invite ses cadres, militants et sympathisants ainsi que l’ensemble des forces patriotiques, progressistes, républicaines et démocratiques à rester mobilisés et à redoubler de vigilance pour faire échec aux expérimentations hasardeuses et autres subterfuges visant à mettre à mal la laïcité et le caractère républicain de l’État malien.
En particulier, la CNAS-Faso Hèrè s’oppose au projet hautement antirépublicain digne de l’ex-Roi Baudoin 1er de Belgique visant à réhabiliter de soit disant autorités et légitimités traditionnelles, notamment dans la région de Kidal. En effet, la persistance du féodalisme, de l’esclavagisme et du racisme, dont sont victimes les femmes, la jeunesse et diverses populations est précisément l’un des facteurs structurels expliquant la crise qui secoue le Nord de notre pays. Toute solution durable à ladite crise passe donc par un démantèlement, sous l’impulsion du Gouvernement, des pouvoirs féodaux, véritables parasites qui étouffent la jeunesse Touareg dans sa soif légitime de progrès économique et social dans le cadre d’un État malien démocratique, laïc, unitaire et riche de sa diversité ethnique et culturelle.


Fait à Bamako, le 26 septembre 2014
Pour le Bureau Politique National
Le Secrétaire à l’Emploi et à la Formation Professionnelle

Ibrahim Ouologuem