Accueil

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè

Le Bureau Politique National de la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire (CNAS-Faso Hèrè) salue la décision du Gouvernement de donner à l’Aéroport International de Bamako-Sénou le nom du Président Modibo Keïta, Père de l’indépendance de la République du Mali et grand champion de la construction nationale, de l’unité africaine et de la lutte pour l’émancipation totale et la dignité des Peuples opprimés.
      Par cet acte historique à haute portée politique, le Gouvernement malien rend un hommage bien mérité à tous les valeureux dirigeants de la Ière République, lesquels, bravant de redoutables contraintes internes et externes,  ont résolument engagé le Mali dans la voie de l’édification d’une économie nationale indépendante et planifiée, moderne, diversifiée au service du Peuple. La réalisation de l’Aéroport international de classe A de Bamako-Sénou fut l’un des grands chantiers que le Président Modibo Keïta avait cités dans le discours qu’il a prononcé le 22 septembre 1968, le démarrage des travaux ayant initialement été prévu durant le premier trimestre 1969 tandis que leur achèvement était à l’origine programmé pour 1971, un planning que le coup d’Etat militaire du 19 novembre 1968 a fortement retardé.
      Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè demande au Gouvernement et à l’ensemble des autorités nationales, régionales et locales de parachever l’œuvre hautement salutaire de reconnaissance éternelle de la Nation envers le Président Modibo Keïta et ses illustres compagnons de la lutte pour l’Indépendance et la construction nationale en donnant le nom de ces derniers à d’autres ouvrages collectifs, places et édifices publics ou avenues tant à Bamako qu’à l’intérieur du pays. Parmi les intrépides dirigeants de la Ière République dont la mémoire mérite d’être honorée et immortalisée figurent, entre autres et en première place, MM. Jean-Marie Koné, Ministre d’Etat chargé du Plan et véritable no 2 du régime jusqu’en février 1968, Mahamane Alassane Haïdara, Président de l’Assemblée Nationale, Idrissa Diarra, Secrétaire Politique de l’Union Soudanaise RDA ainsi que Ousmane Ba, Mamadou Madeira Keïta et Seydou Badian Kouyaté, tous trois excellents ministres de la Républque jusqu’en novembre 1968.
  La CNAS-Faso Hèrè rappelle que le Président Modibo Keïta était profondément attaché à la sauvegarde et au raffermissement de l’unité nationale comme gage de la réalisation complète de l’indépendance politique et économique du Mali. Elle réaffirme donc son attachement au renforcement de la concorde nationale, et ce, au-delà des inévitables  clivages politiques et des vicissitudes souvent malheureuses de l’histoire contemporaine de notre pays.

 

Fait à Bamako, le 8 janvier 2016
Pour le Bureau Politique National
Le Secrétaire Général
L’Ingénieur Soumana Tangara