Accueil

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè condamnant l’attaque terroriste perpétrée contre les Forces Armées et de Sécurité à Bulkessi

     Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) condamne avec la dernière rigueur l’attaque terroriste perpétrée dans les premières heures du dimanche 5 mars 2017 contre une position de l’Armée nationale à Bulkessi non loin de la frontière avec le Burkina Faso.
    Tout en souhaitant prompt rétablissement aux blessés, il adresse ses condoléances les plus émues aux familles des victimes ainsi qu’à l’ensemble des Forces Armées et de Sécurité de notre pays.
 L’initiative du G5-Sahel est certes à saluer et à concrétiser dans les plus brefs délais, mais elle n’aura d’effet réel que si elle s’appuie sur des Forces Armées nationales solides, bien formées, encadrées, renseignées, équipées et motivées travaillant en parfaite symbiose avec les populations locales pour assurer la sécurité des personnes et des biens.
  Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè demande à nouveau aux pouvoirs publics de renforcer l’arsenal sécuritaire et juridique contre l’apologie du terrorisme et la rébellion armée afin de mettre en échec les manœuvres criminelles de la nébuleuse de terroristes, de bandes séparatistes et autres narco trafiquants écumant de nombreuses zones du Mali et n’épargnant pas des pays voisins.

Lire la suite : Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè condamnant l’attaque terroriste perpétrée contre les...

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur les douloureux évènements endeuillant la zone de Macina-Diafarabé

      Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè exprime sa vive préoccupation face à la violence meurtrière qui a, ces derniers jours, endeuillé les populations laborieuses de la zone de Macina-Diafarabé.

   La CNAS-Faso Hèrè présente ses condoléances les plus émues aux familles durement éprouvées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

   Elle condamne fermement tout recours à la violence et aux règlements de compte extra judiciaires comme mode de gestion des conflits dans un Etat de droit même imparfait comme le Mali.

   La CNAS-Faso Hèrè engage à nouveau les pouvoirs publics 1) à renforcer la présence administrative et les capacités sécuritaires de l’Etat central sur toute l’étendue du territoire national et 2) à adopter une approche plus proactive et plus efficace face au changement climatique et à ses conséquences humainement, socialement, économiquement et politiquement désastreuses pour la concorde entre couches sociales en compétition pour le contrôle des ressources naturelles, notamment la terre et l’eau.

En outre, la CNAS-Faso Hèrè engage tant l’Etat que la classe politique, la société civile, les cadres et les media nationaux et internationaux à tout mettre en œuvre pour éviter d’inciter à une instrumentalisation ou stigmatisation ethnique et/ou religieuse des graves évènements secouant certaines zones de notre pays, y compris celle de Macina-Diafarabé.

La justice sociale, la fin de l’impunité ainsi qu’une gestion équitable et durable des ressources naturelles sont indispensables pour la consolidation de la paix et de la sécurité au bénéfice de toutes les couches laborieuses et l’éradication du terrorisme dans toutes les régions du Mali.

Lire la suite : Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur les douloureux évènements endeuillant la zone de...

Communiqué de presse de l’ADPS condamnant sans réserve le criminel attentat terroriste ayant endeuillé ce jour un camp militaire à Gao

      Le Directoire de l’ADPS (Alliance des Démocrates Patriotes pour la Sortie de crise) condamne avec la dernière rigueur le criminel attentat-kamikaze qui a causé des dizaines de victimes ce matin lors d’un regroupement militaire à Gao. Il présente ses condoléances les plus émues aux familles des victimes et souhaite prompt rétablissement aux blessés.
  L’ADPS salue la décision du Gouvernement de décréter un deuil national de trois jours sur toute l’étendue du territoire national et invite toutes les stations de télévision et radios publiques ou privées à marquer une pause silencieuse de 3 minutes le vendredi 20 janvier 2017 à partir de 12h pile. 
  L’ignoble attentat terroriste qui vient de faucher d’innocentes vies humaines met en évidence l’impérieuse nécessité d’une neutralisation sans délai et d’un désarmement complet et sans condition de tous groupes armés hostiles à l’intégrité territoriale du Mali et au caractère démocratique et laïc de l’Etat républicain.
  L’ADPS rappelle qu’elle a toujours estimé que, véritable prime à la rébellion armée et fondé qu’il est sur une analyse erronée et biaisée de la crise récurrente dans le Septentrion malien, l’Accord d’Alger n’apporte aucune solution appropriée, juste et durable à la crise qui secoue les régions du Nord du Mali. En outre, l’insécurité persistante dans plusieurs zones de notre pays est au moins partiellement la résultante du jeu trouble et troublant de certaines puissances vis-à-vis des groupes armés séparatistes ou djihadistes à l’origine de crise secouant le Septentrion malien.

Lire la suite : Communiqué de presse de l’ADPS condamnant sans réserve le criminel attentat terroriste ayant...

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè condamnant avec la dernière rigueur l’ignoble attentat terroriste perpétré ce jour contre un camp à Gao

 Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) condamne avec la dernière rigueur l’ignoble attentat terroriste perpétré ce matin contre un regroupement militaire à Gao. Il présente ses condoléances les plus émues aux familles des victimes et souhaite prompt rétablissement aux blessés.
  Au delà de l’hécatombe humaine qu’il a causée, cet attentat-kamikaze est symptomatique de l’insécurité persistante dans le Septentrion malien et devrait inciter à une refonte totale de la stratégie militaire et sécuritaire de notre pays, y compris la mission de Barkane et le mandat de la Minusma. En outre, il confirme l’incapacité congénitale de l’Accord d’Alger, y compris la formule mal inspirée de soit disant « patrouilles mixtes », à permettre à l’Etat malien d’assumer la plénitude de sa souveraineté sur l’ensemble du territoire national.
   La CNAS-Faso Hèrè insiste à nouveau sur l’impérieuse nécessité pour la République du Mali d’assumer le contrôle politique de toutes opérations militaires et sécuritaires et d’un désarmement complet et sans condition de tout groupe armé mettant en cause l’intégrité territoriale du Mali ou le caractère républicain, démocratique et laïc de l’Etat.

Lire la suite : Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè condamnant avec la dernière rigueur l’ignoble attentat...

Déclaration de la CNAS-Faso Hèrè condamnant le communiqué conjoint signé entre le Gouvernement du Mali et celui de la Hollande sur le rapatriement des émigrés maliens vivant dans l’espace de l’Union Européenne.

 Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè condamne sans réserve le communiqué conjoint du 11 décembre 2016 signé entre le ministre des Affaires Etrangères de la République du Mali et son homologue du Royaume de Hollande agissant pour le compte de l’Union Européenne et de ses Etats membres.
     En effet, nonobstant les démentis plutôt embarrassés du Gouvernement malien, avec ledit communiqué qui a bel et bien valeur juridique au double plan national et international, le Mali détient désormais la triste palme du premier Etat africain à avoir succombé aux pressions et au jeu de dupes de l’Union Européenne concernant le rapatriement des émigrés africains en situation dite irrégulière.
      Par cette soumission aveugle à l’Union Européenne, le Gouvernement malien illustre une fois de plus son mépris souverain des intérêts du Mali et des maliens, y compris ceux de nos compatriotes de la diaspora, et son incapacité à tenir son rang dans les négociations internationales.
     Au lieu de rappeler à l’Union Européenne que l’émigration africaine en général, et celle en provenance du Mali en particulier, est largement la conséquence des relations économiques et sécuritaires inéquitables imposées à nos pays, le Gouvernement malien se précipite pour faire, à la place de l’Union Européenne et pour le compte de ses Etats membres, l’indigne besogne consistant à faciliter l’identification des émigrés et leur expulsion contre la scandaleuse promesse d’une aide financière. L’indignation du Peuple malien est d’autant plus grande et justifiée que les réalités de l’aide publique au développement sont telles que ces promesses financières ne seront jamais    tenues.
 En outre, ce scandaleux communiqué conjoint de la démission nationale s’ajoute au mutisme complice du Gouvernement malien devant l’expulsion d’émigrés maliens d’Algérie et les mauvais traitements qu’ils ont subis dans ce pays voisin pour l’indépendance duquel le Mali a payé et continue à payer le prix fort.
 Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè invite le Gouvernement malien à plus de lucidité et de fermeté dans la défense des intérêts bien compris du Mali et des maliens de l’Intérieur comme de la diaspora.

Lire la suite : Déclaration de la CNAS-Faso Hèrè condamnant le communiqué conjoint signé entre le Gouvernement du...