Accueil

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur les résultats du baccalauréat 2014

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) exprime sa vive préoccupation face aux résultats désastreux du baccalauréat 2014.
La crise de l’école qui fut l’un des détonateurs de la révolution du 26 mars 1991, appelle des mesures urgentes de redressement et d’assainissement pour rehausser le niveau de l’éducation et améliorer les performances du système scolaire au service du développement global du Mali dans un monde où la compétition à l’échelle tant régionale que continentale accorde une importance cardinale à la qualité des ressources humaines.
La CNAS-Faso Hèrè invite le Gouvernement et tous les acteurs du système scolaire à tout mettre en œuvre pour cultiver chez les élèves et étudiants en particulier, et l’ensemble de nos compatriotes en général, le goût de l’effort et du travail bien fait, de l’excellence, de la réussite par le travail par opposition à l’affairisme, au charlatanisme et à la fraude sous toutes ses formes.
Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè rappelle que la crise de l’école malienne et de l’emploi des jeunes, dont les racines remontent aux années 1970, est à la fois l’un des symptômes et l’un des détonateurs de la grave crise multidimensionnelle que le Mali traverse ces dernières années. La refondation de l’École s’impose donc comme l’une des conditions sine qua none d’une sortie durable de crise ainsi que de la revitalisation de la démocratie de la société, et de l’économie au Mali.

Lire la suite : Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur les résultats du baccalauréat 2014

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur le crash d’un avion d’Air Algérie

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) présente ses condoléances les plus émues aux familles des victimes du crash du vol AH 5017 d’Air Algérie survenu en territoire malien le jeudi 24 juillet 2014.

En cette douloureuse occasion, la CNAS-Faso Hèrè engage tous les Gouvernements concernés à coopérer étroitement pour cerner les causes de cette tragédie.

Lire la suite : Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur le crash d’un avion d’Air Algérie

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur l’agression criminelle du Gouvernement israélien contre les populations civiles de Gaza

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) condamne avec la dernière rigueur l’agression criminelle dont les populations civiles de la bande de Gaza font l’objet de la part du Gouvernement israélien.

Il s’indigne devant le silence coupable de la communauté internationale face aux crimes de guerre délibérément perpétrés par les troupes et l’aviation israéliennes contre des enfants, des femmes et des vieillards palestiniens ainsi que contre des infrastructures civiles de Gaza.
Le Bureau Politique National estime que la Cour Pénale Internationale gagnerait en crédibilité si elle décidait d’engager une procédure contre M. Benjamin Netanyahou, le Premier Ministre israélien qui n’en est pas à sa première série de crimes odieux contre d’innocentes populations civiles palestiniennes et continue à violer impunément les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies.
Les graves évènements en cours à Gaza étant la conséquence directe de la partition de la Palestine en 1948 par l’ONU, cette dernière a la responsabilité légale et morale de mettre fin à l’occupation et à l’annexions continuelles des territoires palestiniens par Israël et d’imposer la coexistence pacifique entre l’Etat d’Israël et l’Etat de Palestine dans leurs frontières internationalement reconnues.

Lire la suite : Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur l’agression criminelle du Gouvernement israélien...

Déclaration de la CNAS-Faso Hèrè sur les Pourparlers d’Alger

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) suit avec beaucoup d’attention les pourparlers qui ont été engagés le 16 juillet 2014 dans la capitale algérienne autour de la crise dans le Nord du Mali. A cette occasion, il note ce qui suit:
1. Le dialogue inclusif pour le retour de la paix dans le Septentrion malien doit impliquer les populations elles-mêmes et se situer au niveau intra- et intercommunautaire. Il ne doit en aucun cas consister à légitimer le recours à la rébellion armée comme moyen de revendications politiques par des groupes commandités de l’extérieur, ni à consacrer l’impunité, voire la récompense, pour les auteurs et commanditaires des graves crimes dont ont été victimes les paisibles populations civiles, des éléments des Forces Armées et de Sécurité ainsi que le patrimoine culturel national et international;
2. Compte tenu du cadre institutionnel démocratique quoiqu’imparfait qui prévaut au Mali depuis le 26 mars 1991, il importe au plus haut point que l’Assemblée Nationale et d’autres institutions de la Républiques soient activement impliquées et que la société civile ainsi que les forces politiques non représentées dans l’actuel Parlement soient sincèrement consultées avant la signature de quelque Accord que ce soit;
3. A la suite des graves évènements survenus à Kidal le 21 mai 2014, le Gouvernement malien s’est mis en position d’extrême faiblesse par rapport aussi bien aux mouvements séparatistes et jihadistes qu’à la myriade de médiateurs/facilitateurs dont certains sont dans le rôle douteux de juges et parties au conflit et voudraient faire appliquer au Mali des formules qu’ils rejettent pour leurs propres pays respectifs;
4. La taille pléthorique de la délégation gouvernementale n’est pas de nature à rassurer quant à l’existence d’une vision stratégique claire de la part des autorités nationales;
5. Tout en réitérant son attachement au principe de libre administration des collectivités prévu à l’article 70 de la Constitution du 12 janvier 1992, la CNAS-Faso Hèrè réaffirme que toute solution durable à la crise doit reposer sur une affirmation claire de l’autorité de l’État central moderne, non-patrimonial, non-prédateur, démocratique, laïc, capable et développemental et non une dissolution de celle-ci au travers de notions floues et aventuristes de légitimités concurrentes ou traditionnelles dans un contexte marqué par la féodalité, l’esclavagisme et le racisme;
6. A cet égard, le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè rappelle qu’il n’existe aucune demande intérieure légitime en faveur de la régionalisation telle que prônée par certains milieux dont le sens des réalités et de l’histoire ne semble pas être la principale préoccupation.

Lire la suite : Déclaration de la CNAS-Faso Hèrè sur les Pourparlers d’Alger

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè

 En raison de la grave situation qui prévaut dans le Septentrion malien, le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè décide de reporter à une date ultérieure la conférence-débat qu’il se proposait d’organiser le 25 mai 2014 à la Maison de la Presse sur la crise du Nord.
Tout en invitant le Peuple malien à rester serein et à ne rien entreprendre qui puisse mettre à mal l’unité et la concorde nationales, le Bureau Politique National invite les militantes et militants de la CNAS-Faso Hètè à célébrer le 3ème anniversaire du Parti dans le recueillement avec la détermination renouvelée de toujours servir le Mali et l’Afrique.

Lire la suite : Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè