Accueil

Déclaration de la CNAS-Faso Hèrè sur l’Accord dit de Coopération en matière de Défense et de Sécurité

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) prend acte de la signature d’un Accord ou Traité dit de coopération en matière de défense et de sécurité entre la République du Mali et la République française.

En rappelant les aspects positifs (mise en déroute des forces jihadistes) et négatifs (remise en selle des séparatistes du MNLA) de l’Opération Serval, la CNAS-Faso Hèrè note que ledit Accord ou Traité s’inscrit dans le contexte de l’Opération Barkhane.
Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè engage solennellement le Président de la République et son Gouvernement à plus de transparence vis-à-vis du Peuple malien par rapport aux points suivants :
1. Pourquoi l’Accord n’a-t-il pas fait l’objet de publication et de débats, au moins à l’Assemblée Nationale, avant signature?
2. La version officielle finale dudit Accord ou Traité sera-telle publiée, si non, pourquoi?
3. L’Accord du 16 juillet 2014 prévoit-il, oui ou non, l’installation de bases militaires françaises à Gao, Tessalit et ailleurs, comme le laisse suggérer l’article 5, paragraphe 2 du texte?
4. Si oui, les ‘ ’accords ou arrangements techniques spécifiques’’ mentionnés audit article seront-ils soumis à l’Assemblée Nationale et rendus publics?
5. Le Gouvernement malien peut-il invoquer l’Accord pour obtenir la participation de la France à la lutte contre tous les groupes terroristes et criminels, sans distinction, y compris le MNLA qui menace particulièrement l’intégrité territoriale du Mali?
6. Le Gouvernement malien a-t-il été associé à l’élaboration de l’Opération Barkhane?
7. La doctrine militaire du partenaire français est-elle réellement adaptée aux exigences spécifiques du terrain malien et des types de menaces internes et externes qui pèsent sur la sécurité et l’intégrité territoriale du Mali?
8. L’expérience ayant démontré que la coopération technique internationale, civile ou militaire, est très souvent une assistance de substitution, quelles dispositions concrètes le Gouvernement a-t-il prises pour éviter un tel risque?
Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè invite les forces républicaines, démocratiques et patriotiques à rester vigilantes et engagées pour la sauvegarde de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale du Mali dans un esprit de coopération tous azimuts et de partenariat véritable avec tous les pays du monde respectueux de la souveraineté du Mali et des intérêts à long terme du Peuple malien.

Lire la suite : Déclaration de la CNAS-Faso Hèrè sur l’Accord dit de Coopération en matière de Défense et de...

COMMUNIQUE DE LA CONVENTION NATIONALE POUR UNE AFRIQUE SOLIDAIRE – FASO HÈRÈ (CNAS – FASO HÈRÈ) A L’OCCASION DE LA FÊTE DE FIN DE RAMADAN

La Convention Nationale pour une Afrique Solidaire (CNAS- Faso Hèrè) adresse ses meilleurs vœux de bonne fête d’Aïd-el-fitr, qui consacre la fin du mois de Ramadan, aux militants et sympathisants du Parti et de la CNAS Association, à l’ensemble de la communauté musulmane ainsi qu’à tout le Peuple malien.

En cette heureuse occasion, la CNAS-Faso Hèrè souhaite que nos sacrifices, efforts, prières et bénédictions soient enfin une solution pour la paix, la concorde et l’unité nationale dans un Mali fort et réconcilié avec tous ses enfants.
Elle encourage toutes les confessions religieuses à préserver dans la voie de la cohabitation pacifique et du respect mutuel, lesquels constituent un des socles les plus solides de la paix sociale et de l’unité nationale.

Le Mali pour tous, des chances égales pour chacun !

Lire la suite : COMMUNIQUE DE LA CONVENTION NATIONALE POUR UNE AFRIQUE SOLIDAIRE – FASO HÈRÈ (CNAS – FASO HÈRÈ) A...

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur les résultats du baccalauréat 2014

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) exprime sa vive préoccupation face aux résultats désastreux du baccalauréat 2014.
La crise de l’école qui fut l’un des détonateurs de la révolution du 26 mars 1991, appelle des mesures urgentes de redressement et d’assainissement pour rehausser le niveau de l’éducation et améliorer les performances du système scolaire au service du développement global du Mali dans un monde où la compétition à l’échelle tant régionale que continentale accorde une importance cardinale à la qualité des ressources humaines.
La CNAS-Faso Hèrè invite le Gouvernement et tous les acteurs du système scolaire à tout mettre en œuvre pour cultiver chez les élèves et étudiants en particulier, et l’ensemble de nos compatriotes en général, le goût de l’effort et du travail bien fait, de l’excellence, de la réussite par le travail par opposition à l’affairisme, au charlatanisme et à la fraude sous toutes ses formes.
Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè rappelle que la crise de l’école malienne et de l’emploi des jeunes, dont les racines remontent aux années 1970, est à la fois l’un des symptômes et l’un des détonateurs de la grave crise multidimensionnelle que le Mali traverse ces dernières années. La refondation de l’École s’impose donc comme l’une des conditions sine qua none d’une sortie durable de crise ainsi que de la revitalisation de la démocratie de la société, et de l’économie au Mali.

Lire la suite : Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur les résultats du baccalauréat 2014

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur le crash d’un avion d’Air Algérie

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) présente ses condoléances les plus émues aux familles des victimes du crash du vol AH 5017 d’Air Algérie survenu en territoire malien le jeudi 24 juillet 2014.

En cette douloureuse occasion, la CNAS-Faso Hèrè engage tous les Gouvernements concernés à coopérer étroitement pour cerner les causes de cette tragédie.

Lire la suite : Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur le crash d’un avion d’Air Algérie

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur l’agression criminelle du Gouvernement israélien contre les populations civiles de Gaza

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) condamne avec la dernière rigueur l’agression criminelle dont les populations civiles de la bande de Gaza font l’objet de la part du Gouvernement israélien.

Il s’indigne devant le silence coupable de la communauté internationale face aux crimes de guerre délibérément perpétrés par les troupes et l’aviation israéliennes contre des enfants, des femmes et des vieillards palestiniens ainsi que contre des infrastructures civiles de Gaza.
Le Bureau Politique National estime que la Cour Pénale Internationale gagnerait en crédibilité si elle décidait d’engager une procédure contre M. Benjamin Netanyahou, le Premier Ministre israélien qui n’en est pas à sa première série de crimes odieux contre d’innocentes populations civiles palestiniennes et continue à violer impunément les résolutions du Conseil de Sécurité des Nations Unies.
Les graves évènements en cours à Gaza étant la conséquence directe de la partition de la Palestine en 1948 par l’ONU, cette dernière a la responsabilité légale et morale de mettre fin à l’occupation et à l’annexions continuelles des territoires palestiniens par Israël et d’imposer la coexistence pacifique entre l’Etat d’Israël et l’Etat de Palestine dans leurs frontières internationalement reconnues.

Lire la suite : Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur l’agression criminelle du Gouvernement israélien...