Accueil

Déclaration de la CNAS-Faso Hère sur les évènements politiques survenus au Burkina Faso

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) prend acte des évènements politiques survenus au Burkina Faso et salue le courage et la détermination patriotiques de la société civile, de la jeunesse, des femmes et de la classe politique face aux velléités anti-démocratiques d’un homme et de son clan.
La CNAS-Faso Hèrè met en garde les Forces Armées du Burkina Faso contre toute tentative de récupération  du vaste mouvement populaire et social qui vient de sauver la Constitution et la démocratie au pays des hommes intègres. Elle invite la classe politique et la société civile du Burkina à rester vigilantes pour préserver à tout prix la victoire du peuple et les acquis démocratiques.
Le peuple du Burkina Faso, soutenu par ses Forces Armées et de Sécurité, peut compter sur le soutien indéfectible de toutes les forces  patriotiques, démocratiques et progressistes du continent africain et singulièrement sur la solidarité des militants et militantes de la CNAS-Faso Hèrè     
Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè souhaite vivement que tous les Présidents africains respectent scrupuleusement les règles constitutionnelles de l’alternance démocratique, car l’heure des dynasties prédatrices fondées sur le tripatouillage de la constitution est à jamais révolue.

Lire la suite : Déclaration de la CNAS-Faso Hère sur les évènements politiques survenus au Burkina Faso

Communiqué de Presse

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè condamne avec la dernière rigueur l’attentat terroriste perpétré ce jour sur la route de Ménaka qui a causé la mort de neuf vaillants soldats nigériens membres de la MINUSMA.
Aux familles durement éprouvées ainsi qu’au Peuple et au Gouvernement de la République sœur du Niger, les cadres et tous les militants et militantes de la CNAS-Faso Hèrè présentent leurs condoléances les plus émues.
La CNAS-Faso Hèrè exprime sa vive préoccupation face à la recrudescence d’attentats terroristes contre la MINUSMA et de paisibles populations civiles dans le Nord du Mali. Elle engage le Gouvernement malien et la communauté internationale à prendre des mesures énergiques et efficaces pour éradiquer les groupes criminels et restaurer la paix et la sécurité dans le Septentrion malien.
Enfin, le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè rappelle que la menace terroriste est intimement liée au péril séparatiste et que seul un traitement global et décisif peut ramener la sécurité et le progrès socioéconomique dans la bande sahélo-saharienne.

Lire la suite : Communiqué de Presse

COMMUNIQUE DE LA CONVENTION NATIONALE POUR UNE AFRIQUE SOLIDAIRE – FASO HÈRÈ (CNAS – FASO HÈRÈ) A L’OCCASION DE LA FÊTE DE TABASKI

La Convention Nationale pour une Afrique Solidaire (CNAS- Faso Hèrè) adresse ses meilleurs vœux de bonne fête de Tabaski aux militants et sympathisants du Parti et de la CNAS Association, à l’ensemble de la communauté musulmane ainsi qu’à tout le Peuple malien.
Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè engage l’ensemble des forces démocratiques, patriotiques et progressistes à rester vigilantes et mobilisées pour la consolidation des efforts de sortie définitive de la crise que traverse notre pays depuis les évènements douloureux de 2012.
Le Mali pour tous, des chances égales pour chacun !

Vive le Mali un, indivisible, unitaire, laïc et démocratique !

Lire la suite : COMMUNIQUE DE LA CONVENTION NATIONALE POUR UNE AFRIQUE SOLIDAIRE – FASO HÈRÈ (CNAS – FASO HÈRÈ) A...

Communiqué de Presse

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè prend note de la dernière revue du Programme que viennent d’effectuer le FMI et la Banque Mondiale, avec comme principal point de mire l’opacité troublante ayant entouré l’acquisition du deuxième avion présidentiel et de sulfureux marchés de gré à gré au niveau du Ministrère de la Défense et des Anciens Combattants.
La CNAS-Faso Hèrè exige que des sanctions politiques, administratives et pénales exemplaires soient prises à l’encontre de toute personne, à quelque niveau qu’elle se situe dans l’appareil d’État, ayant trempé dans les scandaleuses malversations mises à nu par la mission conjointe FMI / Banque Mondiale.
Dans ce contexte, le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè rappelle que c’est la petite et grande corruption des élites politiques, bureaucratiques et économiques sur fond d’impunité qui fait des couches populaires en désarroi des proies faciles pour la propagande pernicieuse des milieux putschistes et obscurantistes contre la démocratie et la laïcité de l’État.

Lire la suite : Communiqué de Presse

Communiqué de Presse

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) salue l’engagement patriotique des milliers de maliens et de maliennes, toutes appartenances ethniques et religieuses confondues, qui ont marché dans les rues de Bamako le jeudi 25 septembre 2014 pour manifester leur ferme opposition à tout projet de partition du Mali et à toute remise en cause du caractère républicain, démocratique et laïc de l’État.
Dans ce contexte, la CNAS-Faso Hèrè s’inquiète du double langage des pouvoirs publics caractérisé par des contradictions flagrantes entre d’une part les discours officiels tenus devant les marcheurs et sur les ondes nationales et internationales et, d’autre part, ce que la délégation gouvernementale aurait, selon le site internet de la Primature, mis sur la table aux pourparlers d’Alger.
Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè invite ses cadres, militants et sympathisants ainsi que l’ensemble des forces patriotiques, progressistes, républicaines et démocratiques à rester mobilisés et à redoubler de vigilance pour faire échec aux expérimentations hasardeuses et autres subterfuges visant à mettre à mal la laïcité et le caractère républicain de l’État malien.
En particulier, la CNAS-Faso Hèrè s’oppose au projet hautement antirépublicain digne de l’ex-Roi Baudoin 1er de Belgique visant à réhabiliter de soit disant autorités et légitimités traditionnelles, notamment dans la région de Kidal. En effet, la persistance du féodalisme, de l’esclavagisme et du racisme, dont sont victimes les femmes, la jeunesse et diverses populations est précisément l’un des facteurs structurels expliquant la crise qui secoue le Nord de notre pays. Toute solution durable à ladite crise passe donc par un démantèlement, sous l’impulsion du Gouvernement, des pouvoirs féodaux, véritables parasites qui étouffent la jeunesse Touareg dans sa soif légitime de progrès économique et social dans le cadre d’un État malien démocratique, laïc, unitaire et riche de sa diversité ethnique et culturelle.

Lire la suite : Communiqué de Presse