Accueil

Déclaration de la CNAS-Faso Hèrè sur la répression de la marche du 2 juin 2018 pour des élections transparentes

        Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) condamne avec la dernière rigueur la répression de la marche du 2 juin 2018 organisée par une partie de l’Opposition pour exiger que les élections programmées cette année soient transparentes et crédibles et que les antennes de l’ORTM soient équitablement ouvertes à l’expression de tous les courants politiques respectueux de la Constitution.
      Il rappelle que la liberté de manifestations publiques pacifiques est un droit inaliénable consacré par la Constitution du 12  janvier 1992 dont la jouissance n’est soumise à aucune autorisation préalable des pouvoirs publics.
  La CNAS-Faso Hèrè souhaite prompt rétablissement à tous les blessés, civils ou en uniforme, et affirme que, dans le système démocratique même imparfait en vigueur dans notre pays depuis la Révolution du 26 mars 1991, la violence physique n’a aucune place dans l’espace politique.
    Le Mali se trouve à quelques semaines d’élections cruciales pour son avenir. Il importe donc que toutes les parties concernées s’investissent sincèrement afin d’éviter que les passions et rivalités politiques marquant généralement ce genre de périodes ne débordent et ne remettent davantage en cause la tranquillité publique et la concorde nationale déjà mises à mal dans plusieurs zones de notre pays. Dans ce contexte, il revient principalement aux pouvoirs publics de veiller, sans entraves inutiles, au respect strict des libertés publiques fondamentales, et de faire preuve de retenue dans toute la mesure compatible avec le respect de l’autorité de l’Etat démocratique. En outre, c’est au Président de la République et à son Gouvernement de prendre, dans un esprit de concertation sincère avec toutes les parties prenantes, toutes les mesures requises pour la tenue dans les délais constitutionnels d’élections transparentes, libres, inclusives et crédibles dans un environnement sécuritaire apaisé sur l’ensemble du territoire national.
   Enfin, le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè fustige la politique de censure flagrante, par les media d’Etat et singulièrement l’ORTM, des activités et communications légales des partis politiques et des acteurs de la société civile non membres de la majorité présidentielle. L’accès équitable de tous les courants d’opinions politiques aux media d’Etat étant une exigence normale dans un régime démocratique, il importe que les pouvoirs publics mettent fin sans délai aux pratiques d’un autre âge en vigueur au sein des media d’Etat.  

              Le Mali pour tous, des chances égales pour chacun/chacune !

Lire la suite : Déclaration de la CNAS-Faso Hèrè sur la répression de la marche du 2 juin 2018 pour des élections...

Communiqué de l’ADPS sur l’aggravation de la crise sécuritaire dans plusieurs zones du Mali

Le Directoire de l’Alliance des Démocrates Patriotes pour la Sortie de crise (ADPS) exprime à nouveau sa plus vive préoccupation face à l’aggravation de la crise sécuritaire affligeant plusieurs zones du Mali, y compris au Centre et dans les zones frontalières avec certains pays voisins.
 L’ADPS note avec une forte inquiétude l’apparition de nouvelles milices à couverture ethnique souvent transfrontalière. Elle rappelle que les défaillances de l’Etat contribuent dangereusement à nourrir les affrontements à connotation ethnique. En même temps, elle invite les cadres et leaders de tous bords à s’investir non pas dans l’exacerbation des conflits et autres situations de mésentente, mais plutôt dans l’encouragement au dialogue et à la recherche de solutions pacifiques à tous problèmes, y compris ceux découlant du changement climatique et des contradictions liées aux différences de mode de production.  
 Le Directoire de l’ADPS invite les pouvoirs publics à faire la lumière sur tous cas d’abus des droits humains, y compris ceux qui pourraient avoir été  motivés par des préjugés et autres stigmatisations ciblant telle ou telle ethnie.
 Tout en réitérant son appui aux efforts des Forces Armées et de Sécurité en vue de la restauration de l’autorité de l’Etat et de l’éradication du terrorisme dans l’ensemble du pays, l’ADPS invite à nouveau le commandement politique et militaire à améliorer la fiabilité et la transparence de sa communication publique dans les limites compatibles avec les exigences de l’action sur le terrain.
 Enfin, le Directoire de l’ADPS invite toutes les communautés à retrouver rapidement le chemin de la cohabitation pacifique et de la convivialité multiséculaire qui ont toujours servi de ferment à l’unité nationale.

Lire la suite : Communiqué de l’ADPS sur l’aggravation de la crise sécuritaire dans plusieurs zones du Mali

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur les graves incidents ayant perturbé le meeting du CDR organisé à Ségou le 28 avril 2018

  Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) condamne avec la dernière rigueur les actions de violence perpétrées à l’encontre du meeting organisé à Ségou par le Collectif de Défense de la République (CDR).
   Les libertés publiques ainsi que la participation populaire pacifique au débat démocratique sur les grands enjeux de la Nation sont l’une des conquêtes de la Révolution du 26 mars 1991. Leur violation, notamment en cette période pré-électorale, doit donc être prévenue, empêchée et sanctionnée par les pouvoirs publics.
 La CNAS-Faso Hèrè note avec indignation que les évènements de Ségou s’inscrivent dans une suite illégale d’actes de violence ou d’intimidation dirigés notamment contre le CDR et visant à empêcher le libre débat démocratique.       Elle invite instamment les pouvoirs publics à tout mettre en œuvre pour permettre la pleine jouissance par tous les acteurs politiques et sociaux, toutes obédiences confondues, des libertés reconnues et garanties par la Constitution du 12 janvier 1992 et les instruments internationaux pertinents en vigueur.
               Le Mali pour tous, des chances égales pour chacun/chacune!

Lire la suite : Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur les graves incidents ayant perturbé le meeting du...

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur l’incendie du marché de Nara

Le Bureau Politique National et l’ensemble des militants et militantes de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) expriment leurs plus vives émotions face à l’incendie qui a ravagé le marché de Nara le jeudi 29 mars 2018 et notent avec consternation que la localité, chef-lieu de cercle, est dépourvue de tout moyen, même rudimentaire, pour circonscrire un tel sinistre aux conséquences économiques et sociales catastrophiques.
 La CNAS-Faso Hèrè fustige le manque de prévoyance et de pro-activité des pouvoirs publics et les invite à concevoir et à déployer sans délai un dispositif national de prévention, d’intervention, de secours, d’enquête et de maitrise  rapide de catastrophes, au nombre desquelles les incendies affectant notamment les lieux publics et les infrastructures socioéconomiques, y compris les marchés, les stations d’essence et les dépôts de carburant.
 Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè exprime sa solidarité agissante avec les opérateurs économiques et les populations de Nara et des autres localités du Mali qui, ces dernières années, ont trop souvent été victimes d’incendies de marchés sans que les autorités compétentes, tant privées que publiques, n’en tirent les leçons.

Lire la suite : Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur l’incendie du marché de Nara

Communiqué conjoint ADPS – CRP

Une délégation de la Coalition pour le Renouveau Politique (CRP) conduite par son Président Mr Mamadou Oumar Sidibé a rencontré le vendredi 23 février  2018 une délégation de l’Alliance des Démocrates Patriotes pour la Sortie de Crise (ADPS) conduite par son Président le Dr Soumana SAKO au   siège de celle-ci.
Au terme des échanges  les deux parties ont noté une large convergence de vue sur l’analyse de la situation sociopolitique, sécuritaire et économique du Mali ainsi que sur les questions d’intérêt national.
Les deux délégations ont décidé de la création d’un partenariat politique et électoral pour l’alternance en 2018.
Ce partenariat sera fondé sur les principes  suivants :
1-     L’appropriation nationale du processus de sortie de crise ;
2-    La restauration des valeurs du Mali ;
3-    La ré légitimation de l’Etat à travers une lutte implacable contre la corruption, l’impunité et l’injustice sociale;
4-    Le respect de la Constitution, de l’unité nationale, de l’intégrité territoriale, du caractère républicain de l’Armée et du principe de laïcité de l’Etat;
Les deux parties ont convenu de la mise en place d’un groupe de travail afin de poursuivre la réflexion sur le cadre de partenariat.
Les deux regroupements ont retenu que ce partenariat sera ouvert  à toutes les forces patriotiques, progressistes, républicaines et démocratiques acquises au changement.

Fait à Bamako, le 23 février 2018

Lire la suite : Communiqué conjoint ADPS – CRP