Accueil

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè condamnant avec la dernière rigueur le massacre de paisibles populations civiles du village de Sobame dans la commune de Sangha

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) condamne avec la dernière rigueur l’odieux massacre perpétré dans la nuit du dimanche 9 juin 2019 sur de paisibles populations civiles du village de Sobame, commune de Sangha. Il invite instamment le Gouvernement à diligenter une enquête crédible et impartiale pour retrouver et traduire en justice les auteurs et commanditaires de cet acte ignoble.
La détérioration de la situation sécuritaire et des relations intercommunautaires dans plusieurs zones du Mali, notamment dans celles du Centre, met à nu l’incapacité des pouvoirs publics à assurer la sécurité des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire national et à ramener la paix des cœurs et des esprits dans un contexte de concurrence entre modes d’activités économiques pour le contrôle des ressources exacerbée par le changement climatique.
Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè, Avant-garde militante du Peuple malien, invite les différentes communautés à retrouver au plus vite le chemin du dialogue, de la coexistence pacifique et de la fraternité pour mettre fin définitivement à ces affrontements sanglants indignes de notre culture multiséculaire.
Le Mali pour tous, des chances égales pour chacun !

Lire la suite : Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè condamnant avec la dernière rigueur le massacre de...

Communiqué de presse de la CNAS Faso Hèrè à l’occasion de la fête de fin de Ramadan

La Convention Nationale pour une Afrique Solidaire (CNAS- Faso Hèrè) adresse ses meilleurs vœux de bonne fête d’Aïd-el-fitr, qui consacre la fin du mois de Ramadan, aux militants et sympathisants du Parti et de la CNAS Association, à l’ensemble de la communauté musulmane ainsi qu’à tout le Peuple malien.
En cette heureuse occasion, la CNAS-Faso Hèrè souhaite que nos sacrifices, efforts, prières et bénédictions soient enfin une solution pour la paix, la concorde et l’unité nationale dans un Mali fort et réconcilié avec tous ses enfants.
Elle exprime sa solidarité et sa fraternité aux musulmans ainsi qu’à tout le peuple du Mali en ces moments difficiles que traverse la nation.

Le Mali pour tous, des chances égales pour chacun !

Lire la suite : Communiqué de presse de la CNAS Faso Hèrè à l’occasion de la fête de fin de Ramadan

Déclaration du Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè à l’occasion de l’An 8 du Parti de l’Avant-garde militante du Peuple malien

   Ce jour, 30 mai de l’An de grâce 2019, la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire (CNAS-Faso Hèrè) célèbre avec quelques jours de décalage le huitième anniversaire de sa création, cet évènement de portée historique qui a eu lieu le 25 mai 2011 en plein soleil et en pleine poussière dans le quartier populaire de Niamakoro, loin des fastes et des lustres des grandes salles de conférence et autres halls d’hôtels climatisés de Bamako. Le symbolisme de la date du 25 mai, fête de l’Unité Africaine, et du lieu, Niamakoro étant l’expression concentrée de toute la problématique de développement socioéconomique du Mali, annonçait déjà les couleurs d’un Parti de type nouveau dans l’arène politique nationale, un Parti révolutionnaire et démocratique financement essentiellement par ses militantes et ses militants revendiquant et assumant fièrement son rôle d’Avant-garde militante du Peuple malien ainsi que l’héritage, avec droit et obligation d’inventaire, des Pères fondateurs du Mali et des héros de la construction nationale ainsi que les valeurs fondamentales du 22 septembre 1960, du 20 janvier 1961 et du 26 mars 1991.  

           Ces huit dernières années et nonobstant la modicité de ses moyens financiers dans un contexte où l’argent joue un rôle déterminant dans les résultats électoraux, la capacité de se déployer sur le terrain des activités politiques ainsi que la présence médiatique, la CNAS-Faso Hèrè s’est imposée sur l’échiquier politique comme l’Avant-garde militante du Peuple malien. Elle s’est prononcée en toute indépendance et en toute responsabilité sur toutes les grandes questions de la Nation. Ses prises de positions, ses analyses et ses propositions ont eu un impact significatif bien au delà de ses résultats électoraux officiels, toutes choses qui lui valent d’être considérées dans beaucoup de milieux, y compris dans certains cercles du pouvoir et à l’Etranger, comme « la tête pensante du Mali ».

A titre d’illustration :

1* La CNAS-Faso Hèrè a, dès le 5 avril 2012, proposé que soit convoqué un Congrès Extraordinaire du Peuple Malien pour tracer la voie du Mali nouveau et sortir durablement et efficacement notre pays de la crise multidimensionnelle qui le secoue depuis la fin de l’année 2011. Cette idée a été reprise plus tard dans l’Accord Cadre du 6 avril 2012 sous l’appellation de « Concertations Nationales ». Ces derniers temps, certains acteurs politiques et sociaux l’invoquent sous divers vocables, comme celui de « Dialogue National Inclusif ».

2* Certains des fondateurs de la CNAS-Faso Hèrè ont, dès le 20 février 2002, évoqué pour le Mali l’incontournable nécessité d’un Pacte Refondateur Global. Cette proposition a été renouvelée dans la perspective des élections générales de 2012/2013. Il est heureux de noter que de nombreux acteurs politiques et sociaux reprennent cette idée sous des vocables plus ou moins dérivés.

3* Avec ses partenaires regroupés au sein de l’ADPS (Alliance des Démocrates Patriotes pour la Sortie de crise), la CNAS-Faso Hèrè a, dans le Manifeste de la Nation issu du processus de Table Ronde dont les trois premiers rounds ont eu lieu les 1er et 8 décembre 2012 et 8 février 2015, indiqué le dialogue intra- et intercommunautaire comme voie de sortie de la crise multidimensionnelle. Cette idée est reprise aujourd’hui par l’ensemble des acteurs étatiques, politiques et sociaux.

Lire la suite : Déclaration du Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè à l’occasion de l’An 8 du Parti de...

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur l’attaque terroriste contre le village de Nyamina dans le cercle de Koulikoro

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) condamne avec la dernière rigueur l’attaque terroriste perpétrée le lundi 27 mai 2019 contre le village de Nyamina dans le cercle de Koulikoro.
Ces évènements de Nyamina survenus à moins de 200 km de Bamako confirment l’urgente nécessité pour les pouvoirs publics de concevoir et de mettre en place un dispositif efficace et proactif d’alerte précoce et d’intervention rapide capable d’assurer la sécurité des personnes et des biens publics et privés sur toute l’étendue du territoire national.
Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè exprime sa solidarité active avec les paisibles populations de Nyamina, l’un des hauts lieux historiques de l’islam au Mali, et les exhortent à ne pas céder à la panique devant ces hordes djihadistes.

Fait à Bamako, le 28 mai 2019
Pour le Bureau Politique National
Le Secrétaire Administratif


Bakary Sako

Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur la mise en place d’un nouveau Gouvernement en République du Mali

Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) prend note de l’annonce de la mise en place d’un nouveau Gouvernement intervenue le dimanche 5 mai 2019. Si la nouvelle équipe gouvernementale comprend quelques rares personnalités au patriotisme avéré, elle regroupe aussi, et à des postes-clé, des membres plus soucieux de plier l’échine devant certains « partenaires extérieurs » que de défendre et faire prévaloir la souveraineté et les intérêts fondamentaux du Peuple malien.
Avec 38 ministres, ledit Gouvernement s’avère outrageusement pléthorique pour un Etat confronté à de sérieuses difficultés financières et un pays acculé par d’énormes défis de développement socioéconomique. En outre, avec de gros risques de chevauchement et de duplication qui sont autant de sources de conflits d’attributions et d’inefficacités, l’impulsion et la coordination de l’action gouvernementale n’en seront que d’autant plus problématiques.
La CNAS-Faso Hèrè relève que le Gouvernement du 5 mai 2019 foule aux pieds la loi sur le genre. Il est censé reposer sur un soit disant ‘’Accord Politique ‘’ qui n’est rien d’autre qu’un inventaire purement descriptif et incomplet des difficultés auxquelles le Mali est confronté mais n’offrant aucun diagnostic fiable ni, a fortiori, de pistes de solutions efficaces, crédibles et durables.
Le Bureau Politique National du Parti de l’Avant-garde consciente du Peuple malien note que l’un des objectifs explicitement assignés au Gouvernement du 5 mai 2019 consiste en la mise en œuvre de l’Accord antinational d’Alger, lequel est rejeté par le Peuple car proposant une Confédération comme antichambre de la partition au profit d’un groupe minoritaire, esclavagiste, raciste et féodal soucieux de conserver une position dominante et des prébendes étouffant toute possibilité d’émancipation et de progrès pour l’écrasante majorité des jeunes et des femmes du Septentrion malien. La CNAS-Faso Hèrè demeure convaincue que seul un Etat central fort, éloigné de toutes expérimentations hasardeuses d’une soit disant « régionalisation », est à même de conduire dans ledit Septentrion les importantes réformes politiques, économiques et sociales requises pour éradiquer les survivances féodales, esclavagistes et racistes insidieusement encouragées déjà pendant la colonisation par l’ex-puissance colonisatrice et faisant le lit de récurrentes rébellions armées qui n’ont aucune place dans le système démocratique quoiqu’imparfait qui prévaut au Mali.

Lire la suite : Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè sur la mise en place d’un nouveau Gouvernement en...