Communiqué de presse de la CNAS- Faso Héré sur les récents développements de la crise multidimensionnelle que la République du Mali traverse

Communiqué de presse de la CNAS- Faso Héré sur les récents développements de la crise multidimensionnelle que la République du Mali traverse.

Le Bureau politique National de la Convention Nationale pour une Afrique Solidaire (CNAS- Faso Héré) exprime sa plus vive préoccupation et son extrême indignation face aux récents développements de la crise multidimensionnelle   qui continue de secouer le Mali. Dans ce contexte, il déclare ce qui suit:

$11-   Avant-garde militante et révolutionnaire du Peuple malien, la CNAS- Faso Héré fustige et condamne avec la dernière rigueur le discours scandaleux prononcé par le chef du Bureau régional de la MINUSMA à Kidal lors du 4ème congrès du soit disant MNLA tendant à légitimer le MNLA et la CMA, cette coalition satanique de djihadistes, de séparatistes et de trafiquants en tous genres qui, avec la connivence de l’ex puissance coloniale, a fait main basse sur Kidal et impose de facto une partition de la République du Mali au profit d’une minorité d’esclavagistes, de racistes et de féodaux imposant une chappe de plomb à la jeunesse et autres couches défavorisées de la région.

Ledit discours viole toutes les résolutions de l’ONU fondant le mandat de la MINUSMA, outrepasse le devoir de réserve qui s’impose à toute personne dotée de statut diplomatique et constitue finalement la goutte d’eau qui fait déborder le vase de la complicité à peine voilée entre la MINUSMA et la nébuleuse djihadiste et séparatiste.

   En conséquence, tout en fustigeant le silence assourdissant du Président de la République et de son Gouvernement, le Bureau Politique National du Parti de la clé du salut du Mali exige du Gouvernement malien qu’il déclare le sieur Christophe SIVILLON   persona non grata en République du Mali à l’effet de son expulsion dans les 72 heures.

$12-   Le Bureau Politique National de la CNAS- Faso Héré rappelle que, de concert avec ses partenaires de l’ADPS (Alliance des Démocrates patriotes pour la sortie de crise), il a toujours estimé qu’en l’état actuel de nos Forces Armées et de Sécurité, notre pays a besoin d’un appui militaire extérieur. Dans le même temps, le Parti de l’avant-garde militante et révolutionnaire du Peuple malien n’a jamais cessé d’attirer l’attention sur : a) le jeu trouble et troublant de l’ex-puissance coloniale dans la genèse et l’aggravation de la crise dans le septentrion malien, b) le marché de dupes que, à l’instigation de cette même ex-puissance coloniale, la communauté internationale nous proposerait consistant à aider le Mali à combattre les djihadistes/terroristes tout en remettant en selle les séparatistes alors même qu’une alliance satanique lie ces deux groupes depuis 2012 c) l’impérieuse nécessité pour la République du Mali de conserver le contrôle politique de toutes opérations militaires conduites par des forces extérieures sur notre territoire et dans notre espace aérien et enfin d) l’urgence de redéfinir le mandat de la MINUSMA et des autres forces extérieures dans le sens d’un appui à l’Armée malienne dans la neutralisation de toutes les forces négatives hostiles à l’intégrité territoriale du Mali, à la laïcité de l’État et aux valeurs de la Démocratie et de la République.

$13-   En conséquence, le Bureau Politique National de la CNAS- Faso Héré insiste que la rencontre dite de « clarification » envisagée le 16 décembre 2019 à Pau ait plutôt lieu soit à Tabancort au Mali, soit quelque part au Burkina Faso, en tous cas sur les sites encore fumants de la tragédie que représente l’inefficacité manifeste de l’appui militaire extra-africain dans son concept actuel.

 

                      Le Mali pour tous, des chances égales pour chacun !

                                                             Bamako, le 06 décembre 2019

                                  

                                                Pour le Bureau Politique National

                                               Le secrétaire Général

 

 

 

 

                                                Soumana TANGARA