Communiqué de presse de la CNAS-Faso Hèrè condamnant les actes d’intimidation et de violence perpétrés contre le personnel des media à l’occasion de la marche du 2 juin 2018

 Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè (Convention Nationale pour une Afrique Solidaire) condamne sans appel les actes d’intimidation et de violence physique perpétrés contre le personnel des media par certains éléments des Forces de Sécurité à l’occasion de la répression de la marche organisée le 2 juin 2018 à Bamako par une partie de l’Opposition et de la société civile.

 La CNAS-Faso Hèrè rappelle que la liberté de presse, d’information et d’opinion est garantie par la Constitution de 1992. Une presse libre est une composante essentielle de la démocratie et toute entrave au libre exercice de ce métier est une menace directe contre la démocratie.

 Le Bureau Politique National de la CNAS-Faso Hèrè engage le commandement des Forces de Sécurité à prendre les mesures les plus fermes pour empêcher et, le cas échéant, punir sévèrement tous actes d’intimidation ou de violence verbale ou physique commis sur des représentants des media par des éléments de la Sécurité.

Le Mali pour tous, des chances égales pour chacun/chacune!


Bamako, le 5 juin 2018

Pour le Bureau Politique National
Le Sécrétaire aux Questions Politiques


Pr. Edmond Koulougna Dembélé